Les retouches

Introduction

La recherche des retouches constitue sans nul doute l'attrait majeur d'une collection spécialisée d'Helvetie Debout. On recherchera également les défauts de planches et les usures qui ont précédé les retouches. En effet, les usures, de même que les défauts blancs (comme par exemple «Helvetta») sont à l'origine de beaucoup de retouches intéressantes. 

La plupart des retouches ont été effectuées sur les planches d'impression, mais quelques-unes datent des étapes précédentes, c'est-à-dire de la confection des planches. On connaît par exemple des retouches (de peu d'ampleur il est vrai) sur des rangées intermédiaires de 10 ou de 25, ou sur certaines planches originales de 100 cases.

Cas-limites entre variétés et retouches

Il existe des variétés accidentelles qui ont l'aspect de retouches, mais qui cependant n'en sont pas. En voici quelques exemples : 

Certains timbres de 30 centimes provenant de la planche IIa montrent d'étranges lignes verticales ou obliques dans l'ovale (68 Ec + d et 68 De). Les deux illustrations suivantes en montrent des exemples caractéristiques. Mais l'observation de la planche d'impression, qui existe encore, a prouvé qu'il ne s'agissait pas de retouches. L'origine exacte de ces lignes n'a cependant pas encore été expliquée de façon satisfaisante. 

           


Ces timbres-là ont quelques-unes de leurs lignes de gravure qui pénètrent jusque dans la lance, «lance en dents de scie», dans l'écusson, la robe ou l'encadrement de l'ovale. Là aussi, malgré la ressemblance avec des retouches, il ne s'agit que d'accidents d'impression, dus par exemple à de légers mouvements du papier, ou à un contact un peu trop prolongé entre le papier et la planche d'impression. 

     

       


Quelques 66 E ont parfois un ovale qui parait sensiblement trop foncé. Longtemps regardés comme des retouches intégrales de l'ovale, où tous les traits de la gravure auraient été recreusés, ces cas sont maintenant considérés comme de simples usures des encadrements, qui par contraste font paraître l'ovale lui-même plus foncé. Ces usures se trouvent presque toutes dans les 9 et 10èmes rangées verticales de la planche IIa. En voici un exemple typique, à côté d'un timbre normal.

   


| Les variétés |

| Tabelle des variétés |

| Usures et défauts de planches - Double moletage - Défauts de planches |

| Les retouches - Introduction - Cas-limites entre variétés et retouches |

| Les retouches - L'illustration des retouches |

| Retour à la page principale Helvetie Debout / Les défauts de planches et les retouches |