Les cachets suisses 1669 - 1842 

En Suisse, l’utilisation de cachets postaux a commencé dans le courant du 17ème siècle.

Avant, les mentions postales étaient mises à la main, au crayon ou à la plume, sur les lettres. Grâce aux conventions internationales entre les pays, aux échanges, pour simplifier les décomptes de taxes ainsi que pour déterminer exactement la provenance du courrier, l’évolution des postes put avoir lieu.

A Genève, un bureau de poste fut fondé en 1669. Celui-ci dépendait du Maître des postes de France, le Marquis de Louvois. Dès 1689, il fut utilisé un cachet «GENEVE» ou «DE GENEVE».

 

En 1724, une convention postale entre la France et Bâle a été signée. Il a été décidé que les lettres transmises par le Bureau postal de Bâle à destination de la France, porteraient le cachet (Bâle Suisse). De ce fait, les premiers cachets postaux servaient avant tout à donner le signe de leur provenance.

La période intermédiaire entre l'ancienne Confédération et l'occupation française a donné de profonds changements dans l'utilisation des cachets postaux.

Le système, fraîchement adopté par les postes, de transmettre les lettres en franchise de port, a donné au collectionneur l'idée de s'occuper, non seulement des cachets postaux de la période helvétique, mais également des cachets complémentaires qui, pour la plupart, étaient réalisés par des artisans locaux de façon artistique ou très simple, et qui, en général, sont très intéressants et montrent ainsi tout le circuit postal de ces lettres en franchise de port.

    Département Mont-Terrible

Sur le plan des marques postales des «Départements Conquis» surtout, c'est-à-dire les territoires qui ont été occupés par l'armée française en Suisse, comme par exemple le Département du Mont-Terrible (plus tard Haut-Rhin), le Léman, le Simplon qui comprenait le canton du Valais.

Département du Léman

Dans la période suivante, les Postes Cantonales, ont vit apparaître des cachets postaux sous des formes très différentes dans leurs conceptions graphiques

Avec l'introduction des timbres-poste dans les années 1840, ces cachets ne servirent plus uniquement comme marques d'expédition dans les cantons de Zurich, Genève et Bâle, mais également comme cachets d'annulation des timbres.


| Les cachets suisses 1669 - 1842 |

| Aperçu général sur les oblitérations | Canton de Zurich et Période de transition (Winterthur) |

| Canton de Genève et Période de transition (Vaud 4 & 5 - Neuchâtel) | Canton de Bâle |

| Oblitérations fédérales |

| Photos des oblitérations cantonales et fédérales avec dates d'emploi des timbres et lettres |